Actions & Manifs

Il n’y aura (vraiment !) pas d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes : toutes et tous à Belleville pour fêter ça

La décision de Matignon est tombée à 13h30 ce mercredi 17 janvier : le projet d’aéroport est enterré. Mais la zad est toujours (peut-être plus qu’avant…) menacée par des opérations militarisées d’évacuations forcées. Comme prévu, le collectif francilien donne rendez-vous vers 18h à la sortie du métro Belleville (Paris 20) pour s’en donner à coeur joie — mais aussi pour organiser le soutien aux habitant-e-s ! La mobilisation du 10 février est d’autant plus déterminante…

Nous reproduisons ici un communiqué commun du mouvement anti-aéroport suite à la décision du gouvernement :

(suite…)

Manif du 10 février à NDDL : réservez vos places en bus depuis Paris

ZAD-Affiche-2018Les différentes composantes des occupant.es de la zad appellent à un grand rassemblement le samedi 10 février à partir de 10h30 le lendemain de la  fin officielle de la Déclaration d’Utilité Publique.

Des bus sont organisés depuis Paris. Le rendez vous est prévu le vendredi 9 février en soirée Place de la Nation. Nous roulerons de nuit de manière à arriver à l’heure pour le rassemblement. Nous serons de retour à Paris le 10 février tard le soir.

Les inscriptions se font en achetant les billets à l’avance :

(lien direct : https://www.helloasso.com/associations/les-amis-du-bocage/evenements/busnddl10fevrier)

Inscrivez vous vite, de manière à être certain.e d’avoir une place! Pour toute question : bus10fevrier@riseup.net

Pour un avenir sans aéroport : tous et toutes sur la ZAD – Sam 10 février 10h30

Aéroport ou pas, la zad est toujours menacée ...

Pourquoi converger massivement sur la zad le 10 février ?

JPEG - 108.6 ko

Depuis des décennies, les 1650 ha de la zad sont menacés par un projet d’aéroport climaticide, destructeur de terres nourricières, de zone humides et de liens sociaux. En lieu et place de ce projet, des paysan.ne.s résistant.e.s ont continué de vivre sur leurs terres et de nouveaux.elles habitant.e.s sont arrivé.e.s dans les 10 dernières années. Il s’invente sur la zad des formes de vie, d’habitats et d’agriculture fondées sur le partage, la rencontre, le soin du vivant et des biens communs.

Le 9 février, la Déclaration d’Utilité Publique du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes aura 10 ans. Si le gouvernement, à l’issue de la médiation nommée il y a 6 mois, décide enfin d’abandonner ce projet mortifère, le 9 février marquera la fin officielle de la Déclaration d’Utilité Publique. Nous serons alors heureux de célébrer la préservation de ce bocage, avec toutes celles et ceux qui ont accompagné cette longue histoire de lutte au cours des dernières décennies. Nous convergerons pour poser ensemble les prochains jalons de l’avenir de la zad de Notre-Dame-des-Landes.

Si le gouvernement décidait envers et contre tout de s’entêter, il nous faudrait alors être aussi fort nombreux.ses à réaffirmer notre volonté d’empêcher le démarrage des travaux et de toute expulsion sur la zad.

Quelle que soit la position du gouvernement suite au rapport de la médiation, et en espérant le meilleur pour la suite, nous vous appelons donc à vous organiser dès aujourd’hui pour se retrouver sur la zad le 10 février et enraciner son avenir.

Nous rappelons ci-dessous les bases communes que s’est donné le mouvement dans la perspective d’un avenir sans aéroport au-delà de l’abandon du projet.

— Pour plus d’infos : www.acipa-ndl.frzad.nadir.org

— Pour des demandes de renseignements spécifiques sur le 10 février : 10fevndlzad@riseup.net

Manif de soutien aux occupants du chantier CIGEO de Bure le 18 février

Qu’ils nous expulsent ou pas, on sera dans le bois !

À cette saison où les nuits s’étendent langoureusement, offrant aux claires étoiles la scène de leurs illuminations, l’ennemi rôde encore ; croit-il la forêt enfin éteinte et vulnérable ? Il s’avance à pas lourds sur le béton dur des tribunaux, il s’avance escorté de ses soldats de plombs, violant sans remords les doux rêves d’harmonie des arbres endormis. Lui, délirant, rêve d’apocalypse, de troncs broyés et de grands puits crevant les entrailles de la terre, vomissant des déchets qui jamais – au fond il le sait – ne sauront sagement rester tapis sous son déni. Mais chouettes et hiboux guettent !

 

(suite…)

Dimanche 4 décembre, grande balade sur zone pour anticiper le début d’éventuels travaux

carte2016-lowdefRV le 4 déc 9H à la Noé Verte

zad.nadir / vendredi 25 novembre 2016

Cela fait des mois que le gouvernement annonce le début des travaux et l’expulsion de la ZAD. Des mois que de partout, on s’organise en conséquence pour défendre la ZAD.

Depuis l’annonce du tribunal administratif de Nantes, le début des travaux est imminent. Il aura lieu « dès que possible » selon Manuel Valls. Dans ce contexte, il est nécessaire de reconnaître précisément les lieux où Vinci et la DREAL sont susceptibles de débuter les travaux. De s’y promener ensemble afin d’être en capacité, le moment venu, de les investir et d’en bloquer les accès.

(suite…)

Retour sur le canular boursier qui a fait chuter Vinci

monopolyAttaque contre Vinci – le génie est du côté de ceux qui résistent

 zad.nadir / jeudi 24 novembre 2016

Nous avons appris hier par la presse que d’astucieux farceurs s’étaient attaqués avec succès au groupe Vinci en faisant chuter brutalement son cours en bourse à l’aide d’un simple communiqué de presse. Vivant sous les menaces permanente des desseins de ce conglomérat qui s’apprête à venir détruire nos lieux de vie, habitats, champs et forêts, nous ne pouvons que célébrer le fait que celui-ci subisse toute sorte de dommages financiers, destabilisations et autres dégradations de son image de marque. Il est particulièrement gai de penser que le numéro 1 du BTP dans le monde et les cercles boursiers puissent être ainsi ridiculisé et blessés par un simple canular bien ficelé. Il faut croire que le génie est du côté de celles et ceux qui résistent et que l’ennemi est parfois bien plus fragile qu’il ne le paraît.

Si nous tenons bon, c’est bien grâce à la multiplication des actions de solidarités à l’égard de la zad. Comme les auteurs de ce grand bluff, il nous semble primordial de relier notre lutte avec celles des autres populations dont les espaces de vie sont mis en danger par les basses œuvres de Vinci et d’un monde de profit, tout autant qu’avec celle des ouvrier.e.s népalais.e.s ou indien.ne.s exploité.e.s dans des conditions d’esclavage sur ses chantiers au Qatar. Nous en profitons pour saluer ici tout.e.s les salarié.e.s de Vinci et de ses différentes filiales qui ont annoncé qu’ils refuseraient d’être des “mercenaires” et de participer à de quelconques démarrage de travaux liés à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

(suite…)

Relaxe pour les camarades de l’opération escargot de janvier 2016

escargotVous vous souvenez peut-être de l’ « opération escargot » de janvier dernier sur le périph nantais, dans la suite d’action liées au procès des  «historiques ». Et bien toutes les personnes inculpées à cette occasion viennent d’être relaxées.

Le 12 janvier, 3  paysans  du  COPAIN  44  et  19  militant‐e‐s  ont  été interpellé‐e‐s, placé‐e‐s en GAV au commissariat de Nantes, pour leur participation à des blocages de la circulation. Les  peines  maximales  encourues  pour « entrave  à  la  circulation »  étaient de 2  ans  de  prison ferme, 4500  euros  d’amendes,  suspension  du  permis  de  conduire  et  6  points  en  moins  sur  le permis.  En première instance les 19, âgés entre 23 et 61 ans, ont été condamnés, le 24 février, à des amendes de 200 euros avec sursis pour « entrave à la circulation ». Tous  les  véhicules  (voitures  ET  tracteurs)  avaient été emmenés  à  la  fourrière dont les  frais devaient être à la charge des prévenu.e.s. Ils.elles sont donc tous relaxé.e.s.

blocage_periph_nantes_09_01_16_bsb005

Le 9 janvier sur le periph de Nantes

Dans son arrêt, la cour d’appel considère que, eu égard à  » la simple gêne occasionnée pendant quelques minutes par cette manifestation pacifique sur la voie publique, dont la forme n’est pas en soi illicite « , il n’a pas été fait preuve de la  » tolérance nécessaire «  qu’il  » convient d’adopter envers de tels rassemblements « .

La cour considère donc que les poursuites engagées contre les manifestants étaient  » disproportionnées au regard du droit à la liberté de réunion pacifique « . C’est précisément ce qu’avaient plaidé les avocats Pierre-Henri Marteret, Pierre Huriet et Stéphane Vallée.

Dans ses motivations, la Cour d’appel s’appuie notamment sur une décision de la Cour européenne des Droits de l’Homme. Une décision supérieure, qui rappelle que  » toute manifestation dans un lieu public est susceptible de causer un certain désordre pour le déroulement de la vie quotidienne, y compris en perturbant la circulation. « La Cour européenne précisait en substance qu’en absence de violences de la part des manifestants,  » il était important que les pouvoirs publics fassent preuve d’une certaine tolérance pour les rassemblements pacifiques «  afin que la liberté de réunion soit préservée. (…)

Cf les articles du Monde et de Ouest France (25/11)

 

En cas d’expulsion de la ZAD… tracts à diffuser

Comite-ZAD-94Voici des tracts qui appellent tous à la solidarité et à des actions de soutien en cas d’intervention sur la ZAD, que ce soit un début de travaux sur la zone ou d’opérations d’expulsion de la moindre habitation. Le premier RV à Paris est toujours le même depuis plusieurs années : le soir de l’intervention, RV à partir de 18h30 au métro Belleville. Le samedi suivant, on se donne RV à République à 13h, en fonction du timing nous verrons ce qu’il est possible d’organiser à ce moment-là (manif ou rassemblement).

Si des personnes souhaitent de rendre sur place en soutien, avant ou après une éventuelle intervention (qui devrait être connue le matin et confirmée sur zad.nadir.org ou sur la liste de notre comité de soutien), le plus simple est de joindre des habitant.e.s avant de se déplacer et/ou de consulter attentivement zad.nadir.org, qui donnera tous les éléments nécessaires pour que les différentes initiatives soient pertinentes selon la situation. (suite…)

4, 5 et 6 novembre : barricades de livres et de mots en attendant de défendre la ZAD

abecedaireLa ZAD de Notre-Dame-des-Landes est de nouveau menacée d’expulsion pour y construire un aéroport aussi inutile que nuisible. En venant planter un bâton le 8 octobre dernier, des milliers de personnes de tous horizons sont venues prêter serment – le serment de défendre la ZAD en cas d’expulsion en se rendant sur place ou en menant des actions en région.  

Certaines d’ entre-elles, issues du monde des livres, des lettres et des savoirs, se sont retrouvées au Taslu, la nouvelle bibliothèque de la ZAD. En attendant d’avoir à défendre la ZAD, menacée à tout moment d’évacuation, quoi faire ? Nous vous invitons à fabriquer ensemble un abécédaire de la ZAD, de A comme « Aéroport » à Z comme « ZAD ». Il se déroulera en deux temps : lors d’une soirée à Paris vendredi 4 novembre, puis sur la ZAD les 5 et 6 novembre, en collaboration avec des habitant-es de la zone.

Nous proposons d’abord d’apporter le 5-6 novembre au Taslu un livre qui nous tient à cœur, un livre de lutte et d’espoir, comme on apporte une pierre à une barricade. Prêtons ensuite main forte aux divers chantiers en cours. Et puis prenons surtout l’engagement de venir défendre la ZAD ou de participer aux actions décentralisées en cas de tentative d’expulsion.

Lire la suite du texte sur barricades-mots-zad.org

 

Les naturalistes ne lâchent pas la lutte

Les Naturalistes en lutte, un collectif né en 2013 en soutien à la ZAD qui est parvenu à démontrer les failles et les absurdités du recensement de la faune et de la flore menacées par le projet d’aéroport, appellent à nouveau à signer leur pétition qui vient tout juste de passer le cap des 10.000 signatures.

-> Pour signer, c’est ici

nel-especes-menacees (suite…)