Agenda

Invitation à des rencontres intercomités le 7 et 8 avril

INVITATION À DES RENCONTRES INTERCOMITÉS LE 7 ET 8 AVRIL.

L’AÉROPORT EST ABANDONNÉ ET MAINTENANT ?

En clôture de la semaine de « EN AVRIL – ILS NE NOUS DÉCOUVRIRONT PAS D’UN FIL », nous vous convions à des rencontres intercomités les 7 et 8 avril prochains.

Les dernières semaines ont été intenses aussi bien dans les moments de joie que d’autres plus difficiles, et nous souhaitons continuer avec vous à nous battre pour faire vivre ce laboratoire d’expérimentations sociales et politiques.

Lors de la rapide dernière rencontre inter-comité du 11 février, beaucoup de points ont été soulevés. Nous vous proposons cette fois-ci tout un week-end pour continuer avec plus de temps à se questionner ensemble sur l’avenir.

(suite…)

Pour un avenir commun dans le bocage : Appel à rassemblement à Nantes le 19 mars

(Message de l’Assemblée du mouvement, 13 mars 2018)

RASSEMBLEMENT LE 19 MARS À 13H DEVANT LA PRÉFECTURE DE NANTES

Au cours de longues années de lutte finalement victorieuse, le mouvement dans son ensemble a construit un projet de territoire soucieux des communs, du soin du vivant, d’une vision paysanne et de la place nécessaire aux expérimentations sociales.

Il a mandaté pour défendre ce projet auprès des institutions une délégation intégrant l’ensemble de ses composantes – habitant.e.s, paysan.ne.s, élu.e.s, naturalistes, voisin.e.s.

CONCRÈTEMENT, CECI PASSE D’ABORD PAR PLUSIEURS QUESTIONS MAJEURES :

  • le refus de toute expulsion des habitant.e.s actuel.le.s de la zad
  • le gel de la situation foncière et de la redistribution institutionnelle des terre
  • la création d’une entité issue du mouvement qui gère l’ensemble des terres préservées afin que celles-ci aillent en priorité à de nouvelles installations et non à l’agrandissement.
  • l’amnistie des personnes condamnées dans le cadre du mouvement anti-aéroport.

Après un premier rendez-vous [le 28 février] où le projet commun a été exposé, la Préfecture refuse à ce jour de poursuivre les échanges avec la délégation commune. Elle a constitué un comité de pilotage qui se réunira une première fois le 19 mars à 14h à la préfecture. Ce comité de pilotage ne permet en aucun cas de répondre aux questions posées par la crise environnementale et sociale. Il ne prend pas en compte les solutions portées par le mouvement pour y répondre à son échelle. Ce comité se donne une vocation purement agricole qui laisse de côté toute une partie des usager.e.s actuel.les de ce territoire et des thématiques pour nous indissociables : l’habitat, les questions naturalistes, la diversité des usages, un modèle paysan…

Lire la suite sur zad.nadir.org

24-25 mars : Formation « Prêt-e-s à défendre la zad »

Formation Prêt-e-s à (de nouveau) défendre la zad ?

Samedi 24 & dimanche 25 mars. La Zad, Notre-Dames-des-Landes.

Durant tout l’automne 2016, le gouvernement a répété à l’envi que les travaux de l’aéroport de Notre Dame des Landes étaient sur le point de débuter, et que la zad serait expulsée. En réponse 6 week-ends de formation « Prêt-e-s a défendre la zad » avaient été organisés, et près de mille personnes avaient participé, démontrant ainsi la détermination du mouvement à résister aux expulsions. Grâce à celle-ci, nous avons arraché l’abandon du projet d’aéroport. Mais les menaces d’expulsions persistent.

(suite…)

Soirée de soutien à Paris le 1er février (projection-débat)

NDDL-Les_pieds_sur_terre-1fevrier18

SOIRÉE DÉBAT, PROJECTION, EXPOSITION, DISCUTIONS autour de l’avenir de la zad

Tu ne sais pas quoi penser d’une dad ?
Assiste à la projection de « Les pieds sur terre », un long métrage tourné dans le hameau du Liminbout près de Notre Dame des Landes.
Drôle, riche, intelligent, surprenant, sans doute le meilleur film pour appréhender ce qu’est la vie sur une zad. Soirée de soutien au rassemblement résistant du 10 février.
Les bénéfices serviront entre autre à financer les bus en partance pour la zad. (suite…)

Manif du 10 février à NDDL : réservez vos places en bus depuis Paris

ZAD-Affiche-2018Les différentes composantes des occupant.es de la zad appellent à un grand rassemblement le samedi 10 février à partir de 10h30 le lendemain de la  fin officielle de la Déclaration d’Utilité Publique.

Des bus sont organisés depuis Paris. Le rendez vous est prévu le vendredi 9 février en soirée Place de la Nation. Nous roulerons de nuit de manière à arriver à l’heure pour le rassemblement. Nous serons de retour à Paris le 10 février tard le soir. Pour toute question : bus10fevrier(AT)riseup.net

Mise à jour 1er FEVRIER : les bus sont pleins (6 au total pour embarquer 310 personnes). Pour les covoiturages, voir ici

(suite…)

Pour un avenir sans aéroport : tous et toutes sur la ZAD – Sam 10 février 10h30

Aéroport ou pas, la zad est toujours menacée ...

Pourquoi converger massivement sur la zad le 10 février ?

JPEG - 108.6 ko

Depuis des décennies, les 1650 ha de la zad sont menacés par un projet d’aéroport climaticide, destructeur de terres nourricières, de zone humides et de liens sociaux. En lieu et place de ce projet, des paysan.ne.s résistant.e.s ont continué de vivre sur leurs terres et de nouveaux.elles habitant.e.s sont arrivé.e.s dans les 10 dernières années. Il s’invente sur la zad des formes de vie, d’habitats et d’agriculture fondées sur le partage, la rencontre, le soin du vivant et des biens communs.

Le 9 février, la Déclaration d’Utilité Publique du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes aura 10 ans. Si le gouvernement, à l’issue de la médiation nommée il y a 6 mois, décide enfin d’abandonner ce projet mortifère, le 9 février marquera la fin officielle de la Déclaration d’Utilité Publique. Nous serons alors heureux de célébrer la préservation de ce bocage, avec toutes celles et ceux qui ont accompagné cette longue histoire de lutte au cours des dernières décennies. Nous convergerons pour poser ensemble les prochains jalons de l’avenir de la zad de Notre-Dame-des-Landes.

Si le gouvernement décidait envers et contre tout de s’entêter, il nous faudrait alors être aussi fort nombreux.ses à réaffirmer notre volonté d’empêcher le démarrage des travaux et de toute expulsion sur la zad.

Quelle que soit la position du gouvernement suite au rapport de la médiation, et en espérant le meilleur pour la suite, nous vous appelons donc à vous organiser dès aujourd’hui pour se retrouver sur la zad le 10 février et enraciner son avenir.

Nous rappelons ci-dessous les bases communes que s’est donné le mouvement dans la perspective d’un avenir sans aéroport au-delà de l’abandon du projet.

— Pour plus d’infos : www.acipa-ndl.frzad.nadir.org

— Pour des demandes de renseignements spécifiques sur le 10 février : 10fevndlzad@riseup.net

Défendre la ZAD – soirée à Vitry le jeudi 2 mars

Le tout jeune comité 94 pour la ZAD et contre l’aéroport de Notre-Dame des Landes organise sa première soirée publique

Jeudi 2 mars
Salle du château
6 rue Montebello à Vitry sur Seine (RER Vitry / Bus 123 ou 180 arrêt église de Vitry)

Ce sera l’occasion de discuter de la lutte contre l’aéroport et d’anticiper les nouvelles attaques contre la ZAD qui ne manqueront pas d’arriver après les élections présidentielles, mais aussi de discuter avec des habitant.es de la ZAD de nos modes de vies ici et là-bas. On pourra également aborder les autres luttes en cours sur nos territoires et les liens à faire entre ces différents combats…

Repas 19h30
Début des discussions 20h30

comitezad94@riseup.net

Dimanche 4 décembre, grande balade sur zone pour anticiper le début d’éventuels travaux

carte2016-lowdefRV le 4 déc 9H à la Noé Verte

zad.nadir / vendredi 25 novembre 2016

Cela fait des mois que le gouvernement annonce le début des travaux et l’expulsion de la ZAD. Des mois que de partout, on s’organise en conséquence pour défendre la ZAD.

Depuis l’annonce du tribunal administratif de Nantes, le début des travaux est imminent. Il aura lieu « dès que possible » selon Manuel Valls. Dans ce contexte, il est nécessaire de reconnaître précisément les lieux où Vinci et la DREAL sont susceptibles de débuter les travaux. De s’y promener ensemble afin d’être en capacité, le moment venu, de les investir et d’en bloquer les accès.

(suite…)

4, 5 et 6 novembre : barricades de livres et de mots en attendant de défendre la ZAD

abecedaireLa ZAD de Notre-Dame-des-Landes est de nouveau menacée d’expulsion pour y construire un aéroport aussi inutile que nuisible. En venant planter un bâton le 8 octobre dernier, des milliers de personnes de tous horizons sont venues prêter serment – le serment de défendre la ZAD en cas d’expulsion en se rendant sur place ou en menant des actions en région.  

Certaines d’ entre-elles, issues du monde des livres, des lettres et des savoirs, se sont retrouvées au Taslu, la nouvelle bibliothèque de la ZAD. En attendant d’avoir à défendre la ZAD, menacée à tout moment d’évacuation, quoi faire ? Nous vous invitons à fabriquer ensemble un abécédaire de la ZAD, de A comme « Aéroport » à Z comme « ZAD ». Il se déroulera en deux temps : lors d’une soirée à Paris vendredi 4 novembre, puis sur la ZAD les 5 et 6 novembre, en collaboration avec des habitant-es de la zone.

Nous proposons d’abord d’apporter le 5-6 novembre au Taslu un livre qui nous tient à cœur, un livre de lutte et d’espoir, comme on apporte une pierre à une barricade. Prêtons ensuite main forte aux divers chantiers en cours. Et puis prenons surtout l’engagement de venir défendre la ZAD ou de participer aux actions décentralisées en cas de tentative d’expulsion.

Lire la suite du texte sur barricades-mots-zad.org

 

Un comité de soutien pour défendre la ZAD se lance dans le 94

Soirée le lancement vendredi 4 novembre à Ivry

Soirée de lancement du comité ZAD94
Vendredi 4 novembre 2016 / 18h-21h
Maison de la citoyenneté – 25 rue Jean Jacques Rousseau, Ivry sur Seine
contact : comitezad94(AT)riseup.net 

Depuis la tentative d’expulsion de la ZAD de Notre-Dame des Landes en 2012, des centaines de comités locaux de soutien se sont constitués dans toute la France. Partout, ils relayent les infos, organisent le soutien à la ZAD, font vivre le refus de l’aéroport et son monde. Mais il n’y en a pas encore dans le Val de Marne : il est l’heure de réparer cet oubli !

Du point de vue écologique, l’hypocrisie est à son comble : la ratification du traité final de la COP21 s’accompagne d’une détermination sans faille de Manuel Valls à construire un nouvel aéroport grandiose près de Nantes. Est-il utile ? Non, tout le monde le sait et même Ségolène Royal le répète à longueur de journée. Mais finalement peu importe puisque son utilité, si elle était prouvée, serait de développer le trafic aérien au moment même où l’urgence est de le réduire.

Du point de vue démocratique, le gouvernement entend bien finir son mandat toujours plus à droite, sans jamais écouter les revendications populaires qui ont pourtant repris du souffle avec la contestation de la loi Travail.

Du point de vue politique, un conflit se développe autour non seulement de l’aéroport mais aussi de la zone agricole occupée par celles et ceux qui s’y opposent : la ZAD, pour Zone A Défendre. Nombreux sont les responsables politiques qui affirment désormais qu’il faut d’urgence « en finir avec la ZAD ». Ils ne supportent plus la construction de pratiques d’autonomies qui dure maintenant là-bas depuis des années. Ils ne supportent plus que des centaines de gens s’organisent par eux-mêmes pour cultiver des terres, pour élever des bêtes, pour vivre sur un territoire à partir de leurs besoins et de décisions collectives. Ils ne supportent plus les alliances étonnantes qui se nouent à Notre-Dame des Landes : entre mouvements paysans et militants proches des idées anarchistes, entre des personnes membres de partis politiques et d’autres qui s’en sentent très loin, entre gens de tous âges venus de tous bords.

Tout ça, ce qu’ils ne supportent pas, c’est justement ce que nous voulons défendre ! Nous pensons que des centaines, peut-être des milliers de personnes dans le Val de Marne sont contre cet aéroport et qu’elles pourraient participer à de futures mobilisations. Manifestations à Paris et à Nantes, rassemblements, actions en tous genre pourraient avoir lieu dans les semaines qui viennent pour arracher l’abandon du projet. Les récentes déclarations contradictoires du gouvernement concernant l’aéroport ne font pas dévier le mouvement de défense de la ZAD : si une opération d’expulsion était déclenchée, une réaction immédiate aurait lieu dans toute la France. Nous avons envie de contribuer à notre modeste mesure à ce qu’elle soit réussie dans le Val de Marne. C’est pourquoi nous proposons de constituer un comité 94 pour la défense de la ZAD contre l’aéroport de Notre Dame des Landes.

Comite-ZAD-94Des habitantes et des habitants du 94 qui sont déjà allés un jour, une semaine ou des mois sur la ZAD et se préparent à la défendre

Pour se rencontrer, échanger sur les différentes formes de soutien possible à la ZAD et préparer la réaction en cas de nouvelle tentative d’expulsion, venez donc à la soirée de lancement du 4 novembre

P.-S.

Et si l’opération d’expulsion démarrait avant le 4/11 ? Écrivez dès maintenant à comitezad94(AT)riseup.net pour demander à être tenus au courant d’éventuelles initiatives d’urgence dans le 94. Et rejoignez la manifestation parisienne le soir du début de l’expulsion à Belleville !

CF TRACT DU COMITE ZAD 94 – DEC. 2016