Non classé

Appel à se rassembler le 26 mai

Country of human rights
Rendez-vous à partir de 12h place de la République côté boulevard Magenta, pour installer notre banderole géante en attendant l’arrivée du cortège. 
Depuis début avril, la ZAD de Notre Dames des Landes est sous occupation policière permanente. 2500 gendarmes, des blindés, des drones, des hélicoptères et des milliers de grenades sont mis à contribution pour écraser ce symbole d’autres possibles, cette preuve qu’il existe des alternatives à l’individualisme résigné qu’on voudrait nous imposer. Des dizaines de lieux de vie ont été détruits, des centaines de blessé.es ont fait les frais de l’ordre républicain et la violence policière s’est concrétisée plus cruellement encore ce mardi quand une grenade a arraché la main droite d’un de nos camarades.
La colère et le dégoût qui nous ont saisis à cette nouvelle, nous les exprimerons le 26 mai aux côtés des travailleurs et des travailleuses en lutte, et aux côtés du comité Adama qui a appelé à investir le cortège de tête de la manifestation.
Car cette démesure dans l’usage de la force et cette mise en scène de négociations truquées que le gouvernement impose à la ZAD, les mouvements sociaux y ont tous goûté depuis un an. Et la présence policière continue, les violences insupportables qui l’accompagnent, les expulsions et le contrôle du territoire pour rétablir l’ordre normé bourgeois, les quartiers dits « populaires » en ont été la cible bien avant la ZAD.
Mardi, sitôt la main de notre camarade arrachée par une grenade que seules les forces de l’ordre françaises utilisent en Europe, un concert de justification s’est érigé en défense de ses bourreaux : il n’avait qu’à pas être là ; il aurait dû s’éloigner de la grenade ; c’est lui et ses complices qui attaquaient la police. C’est de sa faute.
Cette inversion des responsabilités est la stratégie de défense de tous les agresseurs; la suggestion que la victime est en réalité le malfaiteur est celle de la police en particulier. Une fois désigné coupable d’avance aux téléspectateurs, un militant de 21 ans peut perdre une main sans révolter l’opinion publique. Racisés et considérés d’office comme des voyous, Adama Traore, Lamine Dieng et tant d’autres peuvent être tués, et leurs assassins blanchis.
Quant à nous, nous ne nous laisserons pas tromper par cette logique. Nous nous mélangerons samedi au cortège de tête pour crier notre colère aux côtés de celles et ceux qui la partagent, et défier l’ordre que nous combattons aux côtés de celles et ceux qui en pâtissent.
Le collectif francilien de soutien à la ZAD de Notre Dame des Landes répond donc à l’appel du comité pour Adama de prendre la tête du cortège de la manifestation du 26 mai, et appelle tou.tes celles et ceux qui partagent l’espoir d’un monde solidaire et l’ambition de le construire à l’y rejoindre.
ZAD partout !

En cas de nouvelles expulsions sur la zad, ( à partir de Jeudi 16/05 Probable ) appel à mobilisation et à reconstruction

flyer-zad(1)

mardi 15 mai 2018

Le 17 janvier, nous remportions une bataille décisive en arrachant l’abandon du projet d’aéroport. Nous avons fait plier l’État, lui a voulu se venger : occupation policière du territoire (toujours en cours), refus buté de toute forme de gestion collective, destruction d’un tiers des cabanes, 270 blessés au moins, 60 interpellations, champs inondés de gaz, 11000 grenades tirées en une semaine…

Malgré ce déferlement de violence, une partie du mouvement a posé un geste d’apaisement en déposant des fiches nominatives en préfecture. Pourtant, le gouvernement n’a pas renoncé aux expulsions. Tous les habitats restent menacés. Le gouvernement ne vise-t-il dans le fond qu’à éradiquer la zad et l’espoir qu’elle soulève ?

Nous voulons toujours un territoire vivant, habité, partagé, solidaire, qui laisse la place à toutes celles et ceux qui veulent y vivre. Nous refuserons ensemble tout nouveau tri et expulsions des lieux de vie et espaces d’activité de la ZAD. La pression policière et les ultimatums intenables doivent cesser.

Nous appelons donc tous nos soutiens à rester extrêmement vigilants et prêt.e.s à se mobiliser sur le terrain pour ceux et celles qui pourrons nous rejoindre immédiatement. Nous encourageons également la poursuite des actions décentralisées qui sont menées par dizaines depuis le 9 avril. En cas de nouvelles destructions des lieux de vie nous appelons à une convergence massive sur la zad le dimanche qui suivrait. Ensemble, nous reconstruirons des habitats et cultiverons des jardins vivriers pour toutes les personnes expulsées. Ensemble, nous rebâtirons les lieux d’activité et de partage détruits.

En ces temps où le gouvernement essaie partout de briser les solidarités et les collectifs, nous adressons un fort message de soutien aux exilé.e.s, aux camarades étudiant.e.s, aux cheminot.e.s, aux postier.e.s en grève et à toutes celles et ceux qui résistent dans d’autres secteurs.

Des lieux de rdv et infos pratiques arriveront prochainement sur :
zad.nadir.org et
https://acipa-ndl.fr/

Action Pinault du 05/01/14 : « Trois petits tours … »

tract-3ptitstours-recto-lowLe 5 janvier 2014, le Collectif NDDL-Idf  organise une action à l’encontre de l’exposition sur l’enferment de François Pinault, actuellement exposée à la Conciergerie sur l’île de la Cité à Paris.

« Quand un artiste fait le choix d’ouvrir les yeux sur le monde qui l’entoure et de s’engager, on est toujours impressionné par la ferveur de sa prise de position et par l’efficacité de sa protestation contre les maux qu’il dénonce. » – François Pinault

Le comité francilien de soutien à la lutte contre l’aéroport de Notre Dame des Landes appelle à un rassemblement/happening le dimanche 5 janvier à 15h place du Châtelet, à Paris, non loin de la Conciergerie.

Nous allons investir l’espace public pour clôturer, à notre manière, l’exposition «A triple tour» qui rassemble à La Conciergerie depuis octobre dernier, des oeuvres de la collection privée du milliardaire François Pinault et dont le thème fédérateur est « l’enfermement ». Le côut de cette opération publicitaire, estimé à 1,4 million d’euros, est principalement pris en charge par l’état, via le Centre des monuments nationaux.

Cette exposition est surtout une petite merveille de cynisme institutionnel: une quinzaine de personnes ont déjà fait les frais de « l’enfermement » par la grâce de la famille Pinault. Elles ont été mises en examen et condamnées suite à un pique-nique revendicatif organisé fin 2012 sur leur propriété familiale pour avoir voulu rappeler les liens financiers qui existent entre les Pinault et le groupe Vinci, concessionnaire du projet d’aéroport de Notre Dame des Landes. Les inculpé.e.s ont fait appel de ce jugement et la date de l’audience devrait être connue prochainement.

Face à de telles démonstrations de pouvoir, l’être humain est tenu de rester spectateur muselé dans un réel imposé. Mais nous sommes lassé.e.s de ces mises en scène d’ancien régime, nous dénonçons les manipulations spéculatives réalisées sur ces œuvres d’art qui viennent enrichir encore l’empire financier du milliardaire, et le soutien servile d’organismes publics à cet empire.

L’art du trompe l’oeil, dans les courbettes entre les pouvoirs publics et la toute puissance privée, atteint son paroxysme. L’état fait des « fleurs » au groupe Pinault (Kering) qui licencie impunément 700 personnes à La Redoute, 180 à la FNAC… pour recentrer son activité dans le secteur du luxe. Nous avons choisi de dévoiler au grand jour ce chef d’œuvre artistique du trafic public/privé, en offrant à François Pinault une œuvre chorégraphique éphémère et affranchie des marchés occultes. Nous voulons mettre en lumière sa somptueuse vitrine d’art conservateur, acquise sur le dos d’employé-e-s, licencié-e-s au gré des fantaisies de son fils oligarque.

Une action du Collectif francilien de soutien à la lutte de Notre-Dame-des-Landes et du collectif de danse activisme Paris.

  • Voilà un aperçu vidéo de l’action du 5 janvier.

[jwplayer mediaid= »472″]

(Une autre vidéo tournée le même jour, ici sur ce site)

 

  • Un diaporama légendé:
<
>
  • Le tract de cette action (cliquez sur les images pour les avoir en bonne résolution):

 

tract-3ptitstours-recto-BLC tract-3ptitstours-recto-low tract-3ptitstours-verso-low

dimanche 12 mai : troisièmes rencontres inter-comités à NDDL

Le dimanche 12 mai 2013 se tiendront les troisièmes rencontres inter-comités de lutte contre le projet d’aéroport à NDDL.

Rendez vous est donné à la salle Jules-Verne, en face de l’école à la Paquelais (commune de Vigneux de Bretagne).

Il est possible de dormir dans les campings organisés dans le cadre de la chaîne humaine dès le vendredi et jusqu’au dimanche soir (ce dernier jour, il sera possible aussi de dormir à la Châtaigne).
Le repas du midi sera organisé par différents collectifs, merci à elles et eux !
N’hésitez pas à apporter des desserts / fruits…

L’accueil salle Jules-Verne se fait à partir de 9h30 pour prendre un café ensemble, les discussions commencent à 10h30 précises. (suite…)

Une chaîne humaine autour de la ZAD samedi 11 mai

chaine humaine

Après la grande manifestation de réoccupation qui a réuni 40.000 personnes le 17 novembre dernier,
2013 ANNÉE DÉCISIVE POUR ENTERRER LE PROJET !

Plus d’infos sur le site : www.chaine-humaine-stop-aeroport.org

Des bus ont été mis en place au départ de Paris pour ce samedi (aller-retour à 35 € avec possibilité de réduction pour celles et ceux qui ont des petits revenus), vous pouvez y réserver des places en écrivant à : bus-nddlparis@riseup.net